Diplômé en administration des affaires de l’Université McGill et en droit de l’Université de Sherbrooke, Me Benoit Therrien est admis au Barreau du Québec en 2000. Me Therrien obtient en 2003 un diplôme de deuxième cycle en fiscalité de l’Université de Sherbrooke et pratique principalement dans les domaines de la planification fiscale des entrepreneurs, de la réorganisation corporative, de l’acquisition / vente d’entreprises et de la planification fiduciaire et successorale.

Barreau :
Barreau du Québec (2000)
Université :
Université McGill (B. Com)
Université de Sherbrooke (LL.B.)
Université de Sherbrooke (M.Fisc)
Associations :
Association de planification fiscale et financière (APFF)

Publication

Par Benoît Therrien

15 février 2016

La fiscalité et votre convention d'actionnaires

Pour plusieurs, la convention entre actionnaires est un mal nécessaire, laquelle ne servira que dans l’éventualité peu probable d’une mésentente majeure entre les actionnaires. En conséquence, trop peu d’efforts sont apportés à sa rédaction et les actionnaires sont souvent surpris lorsqu’un évènement survient la mettant en cause.

L’un des aspects souvent négligé lors de la rédaction d’une convention entre actionnaires est la fiscalité, et ce malgré qu’elle puisse avoir des conséquences économiques importantes. Voici quelques enjeux fiscaux à considérer lors de la rédaction d’une convention entre actionnaires.

Par Benoît Therrien

4 avril 2012

Stratégies fiscales pour condos en Floride

Pour ceux ayant toujours rêvés d’avoir un pied à terre sous le chaud soleil de la Floride, les déboires du marché immobilier américain au cours des dernières années peuvent faire passer ce rêve à la réalité. Avant de se lancer dans l’aventure, il faut savoir que la détention d’un immeuble en Floride, ou ailleurs aux États-Unis, peut entraîner des conséquences fiscales significatives et ainsi, une planification adéquate de l’acquisition et la détention d’un tel immeuble est de mise.

Les conséquences fiscales découlant de la détention d’un immeuble américain découlent essentiellement de deux événements futurs, soit la revente de l’immeuble du vivant ou encore votre décès. En cas de revente de l’immeuble de votre vivant, il faut savoir que les taux d’imposition américains varient grandement selon le mode de détention de l’immeuble. Bien que l’imposition rattachée à la revente de l’immeuble milite en faveur d’une détention personnelle, les conséquences découlant de votre décès pourraient être telles qu’un tel mode de détention devient impensable.

 

Autres publications

Brochure d'entreprise

Brochure d'entreprise

Pour plus d'informations relativement à notre cabinet, ses membres et ses services, consulter notre brochure d'entreprise.

Voir le PDF(1411Ko)

Nouveaux visages

Nathalie Gagnon
Nathalie Gagnon
Me Gagnon représente et conseille principalement les propriétaires d'entreprises en matière fiscale.
Consulter sa fiche
Pierre François McNicolls
Pierre François McNicolls
Me McNicolls pratique dans le secteur de litiges et résolutions de conflits.
Consulter sa fiche